La pression sur les prix de la viande de porc demeure élevée

La pression visant à faire baisser les prix de la viande de porc en Europe reste constante, avec des abattoirs qui tentent de réduire les prix malgré l’offre limitée. En Allemagne, la référence officielle des prix de la viande de porc est maintenue, malgré les demandes des abattoirs de réduire les prix de 10 centimes au maximum pour stimuler les ventes. Cependant, l’offre sur le marché de la viande de porc frais est équilibrée, et la demande augmentera progressivement avec la fin des vacances d’été. Par conséquent, les éleveurs ont décidé de maintenir les prix stables.

La demande en provenance de pays tiers a chuté de 16 % au cours des cinq premiers mois de l’année, en partie en raison de la reprise de la production porcine en Chine et des stocks élevés au Japon et en Corée du Sud. Cette situation a entraîné une perte de compétitivité pour la viande européenne par rapport à la viande d’Amérique du Nord (États-Unis, Canada et Brésil), en raison de la hausse des prix de la viande de porc en Europe.

Situation en Europe

Les prix de la viande de porc en Europe sont sous pression, mais la baisse est limitée en raison du fait que l’offre reste inférieure à la demande, que les poids des porcs sont plus bas et que les températures élevées affectent la croissance des porcs. En Espagne, la baisse des prix est restée limitée au cours du mois d’août et du début de septembre, à une moyenne de 2,5 centimes par kilo vif, grâce à une offre limitée et une demande persistante.

En Italie, deux cas de peste porcine africaine ont été signalés en Lombardie, ce qui crée de l’incertitude sur le marché.

Aux États-Unis, le pic annuel des prix de la viande de porc est passé, et la tendance saisonnière est à la baisse des prix chaque mois jusqu’à la fin de l’année. Le nombre de porcs abattus a augmenté par rapport à l’année précédente, mais les prix ont baissé, ce qui a entraîné des pertes pour les producteurs de porcs.

En Chine, le prix de la viande de porc est resté stable fin août à 2,18 €, avec de légères fluctuations et aucune modification significative de l’offre et de la demande. Cependant, une augmentation de la disposition des éleveurs à vendre des porcs pourrait exercer une pression sur les prix à l’avenir.

En France, le prix de la viande de porc a baissé de 6 centimes au cours de la semaine pour atteindre 2,049 € fin août. Cette baisse survient dans un contexte de demande faible et d’offre limitée, avec une diminution de 5 % des abattages depuis le début de l’année. Malgré la baisse des prix, le poids des porcs est resté stable à 95,53 kg.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*