La consommation à domicile de charcuterie en Belgique a augmenté de 8% en 2020

La Covid-19 a créé une année atypique, même en ce qui concerne la consommation de produits carnés. Les données du VLAM témoignent d’une hausse de 8% de la consommation de viande à domicile par l’ensemble des Belges.

La consommation à domicile de charcuterie en Belgique

Les mesures liées au coronavirus, telles la fermeture du secteur horeca, le télétravail obligatoire et le chômage temporaire ont engendré une forte hausse de la consommation à domicile au détriment du hors domicile. La hausse a été le plus sensible dans les couches de la population qui, en temps normaux et proportionnellement prennent leurs repas plus souvent à l’extérieur. Nous citons les personnes vivant seules, les jeunes ménages et les groupes sociaux supérieurs.

Graph.2: Parts en volume de la consommation domestique de produits carnés en Belgique

autre
Préparations à base de volaille
pâté
saucisses cuites
salami
produits salés
jambon cuit

Au niveau de la production, les salaisons comme le jambon cru et fumé ainsi que les dés de lard fumé figurent en tête du palmarès et pour les canaux d’achat, c’est le hard-discount (Aldi et Lidl) qui a le plus bénéficié de la pandémie.

Part de marché dans la consommation à domicile de viandes transformées en Belgique (en % du volume)

legende:

autre
boucherie
supermarchés de quartier
hard discount
DIS 1

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*