Viande Porcine: la Belgique renouvelle son accès à plusieurs marchés

Le 21 décembre 2020, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a confirmé que tous les porcs belges sont indemnes de PPA. Ce statut avait été levé en septembre 2018 en raison de l’apparition de la PPA (peste porcine africaine) chez la population de sangliers sauvages.

Avant la publication de l’OIE, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a fourni à l’OIE toutes les données nécessaires montrant que la Belgique était indemne de PPA depuis plus d’un an : une condition nécessaire pour prétendre au statut de pays indemne de PPA.

Dès le début de l’épidémie en septembre 2018, la stratégie de la Belgique était d’éradiquer la PPA de la population de sangliers. Une grande variété de mesures et d’actions ont été prises : clôtures, forêts fermées au public, programme intensif de recherche et de destruction, chasse et piégeage… Toutes ces mesures se sont avérées être des facteurs importants pour atteindre l’objectif.

Après seulement un an, aucun nouveau cas positif n’a été détecté. Au total, 5 422 sangliers ont été examinés : 833 se sont révélés positifs à la PPA. Le dernier cas positif confirmé de PPA sur une carcasse fraîche de sanglier remonte au 11 août 2019.

Important : le troupeau de porcs domestiques a toujours été protégé et indemne de PPA

La Belgique est l’un des principaux producteurs de viande de porc en Europe. Elle exporte plus des deux tiers de sa production porcine. Afin de protéger ce secteur important, il était crucial d’empêcher la maladie d’infecter le cheptel porcin domestique.

En plus des règles étendues de biosécurité déjà en place, des mesures supplémentaires ont été prises. Notamment, chaque porc malade est soumis à un test de dépistage de la PPA, quels que soient ses symptômes. À ce jour, plus de 22 000 échantillons sont négatifs – et d’autres continuent d’arriver.

Une grande vigilance grâce à une surveillance et un contrôle continus

Malgré le rétablissement du statut de pays indemne de PPA, la Belgique continuera à contrôler les maladies animales à l’avenir, tant chez la population de porcs domestiques que chez les porcs sauvages. Les mesures de surveillance et de contrôle restent en place pour l’instant.

La législation européenne avait déjà reconfirmé le statut de pays indemne de PPA de la Belgique.
La publication de l’OIE fait suite à la décision de la Commission européenne du 20 novembre 2020 d’abolir les zones réglementées, qui avaient été établies suite à l’apparition du virus chez les sangliers.

Le porc belge sera bientôt à nouveau disponible partout

Au cours des dernières décennies, la Belgique a exporté de la viande de porc vers plus de 70 pays. Comme la Belgique communique de manière transparente avec ses partenaires commerciaux du monde entier, les pays importateurs reçoivent toutes les informations dont ils ont besoin pour relancer le commerce.

Entre-temps, plusieurs pays ont levé l’embargo sur la viande de porc belge, tandis que des négociations sont toujours en cours dans d’autres pays. Le redémarrage des exportations vers les pays tiers n’est pas seulement important pour les exportateurs belges, il affecte également le commerce européen.

Belgian Meat Office

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*