Le secteur porcin belge lance une nouvelle norme pour une viande de porc de qualité et savoureuse

Le 1er janvier 2021, l’asbl Belpork a lancé la nouvelle norme de qualité BePork. Ce nouveau système de qualité générique, une combinaison de Certus et CodiplanPLUS, répond aux besoins actuels du secteur et réunit tous les acteurs de la filière porcine. Liesbet Pluym, conseillère en qualité et coordinatrice de l’asbl, explique ce que représente BePork.

Liesbet, que fait l’asbl Belpork et comment fonctionne l’organisation ?

Liesbet Pluym : « L’asbl Belpork est une organisation interprofessionnelle fondée en 2000 qui opère au niveau national. Tous les acteurs de la filière porcine y sont représentés. Il s’agit donc d’une initiative du secteur, mais aussi pour le secteur. L’objectif est de promouvoir la qualité de la viande de porc belge de manière durable par la gestion de systèmes de qualité et de projets innovants. De cette manière, l’organisation crée une valeur ajoutée qui soutient la promotion de la viande de porc belge. Dans tout ce que nous faisons, nous nous efforçons d’obtenir un produit de qualité et savoureux qui soit compétitif sur le marché national et international.

Jusqu’à récemment, les labels de qualité Certus (pour le porc frais) et Magistral (pour le jambon cuit et le jambon sec) étaient gérés sous l’égide de l’asbl Belpork. Plus de 60 % des éleveurs de porcs belges participent à ce système de qualité et, ensemble, ils couvrent plus de 80 % de la production porcine en Belgique. Aujourd’hui, nous passons à l’étape suivante avec BePork. »


BePork se définit comme la fusion de Certus et CodiplanPLUS. Pourquoi est-ce une bonne chose ?

Liesbet Pluym : « Certus et CodiplanPLUS coexistent depuis plusieurs années. En vertu du certificat Certus, la viande de porc fraîche pouvait être exportée vers l’Allemagne, tandis que le certificat CodiplanPLUS facilitait l’exportation de porcs vivants. Les deux cahiers des charges comprenaient un certain nombre de normes qui dépassaient les exigences légales. BePork forme un manuel de qualité générique unique qui regroupe ces normes. Le bien-être des animaux, la durabilité et la santé animale sont les thèmes centraux. En outre, l’approche de la chaine intégrale est un atout puissant.

BePork constitue une base solide qui représente une valeur ajoutée tant pour les producteurs que pour les acheteurs. Pour les participants, cette approche permet d’organiser les audits de manière plus efficace et ils obtiennent également davantage de garanties que les coûts engendrés par des exigences supplémentaires venant des acheteurs soient compensés. Du côté des acheteurs et des consommateurs, cette approche donne plus de confiance.

Le système est transparent et clair – et il a une grande influence car la plupart du secteur y participe. En outre, il a été conçu de manière à ce que d’autres parties professionnelles puissent fixer leurs propres priorités. Celles-ci sont ensuite inclues dans un audit unifié pour un coût minimum. L’unification ne fait pas obstacle à la différenciation. »


Est-ce que BePork est un avantage supplémentaire pour les exportations de la viande de porc belge ?

Liesbet Pluym : « Tout comme Certus et CodiplanPLUS, BePork s’efforce d’obtenir l’équivalence avec d’autres systèmes de qualité, comme le QS allemand. Cela signifie que l’exportation de viande de porc et de porcs vivants vers l’Allemagne est garantie par un seul et même certificat, sans exigences supplémentaires.

Outre la viande fraîche, les carcasses et les sous-produits sont également pris en charge par ce système. Ce n’est pas négligeable pour l’exportation vers les pays tiers. À cet égard, le label est certainement un atout supplémentaire qui peut faciliter l’exportation de la viande de porc belge. »


Si nous nous rencontrons à nouveau dans trois ans, qu’espérez-vous avoir accompli ?

Liesbet Pluym : « L’asbl Belpork soutient la promotion de la viande de porc belge en créant une valeur ajoutée. La façon dont nous définissons le concept de valeur ajoutée change chaque jour : c’est une donnée dynamique. Notre principale ambition est de continuer à repousser les limites, afin que le produit que nos participants produisent avec passion reste pertinent et distinctif – aussi bien dans notre pays qu’à l’étranger. »

Source: Belgian Meat Office

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*