La Belgique doit lutter contre le commerce illégal de viande sauvage

Le problème a été plusieurs fois soulevé ces dernières années, à l’initiative du WWF notamment, sans guère susciter beaucoup d’émoi, mais la pandémie de coronavirus a peut-être contribué à faire évoluer les esprits. La commission de l’Environnement du Parlement fédéral a en effet adopté à l’unanimité, le 26 janvier 2021 une proposition de résolution qui demande au gouvernement d’agir pour lutter contre le commerce illégal de viande sauvage.

Les données sont lacunaires, mais les Nations unies estiment que ce business du commerce d’animaux et de plantes sauvages relève du crime organisé et génère plusieurs dizaines de milliards de dollars de bénéfices par an. Un trafic qui ajoute une pression supplémentaire sur les populations d’animaux sauvages – dont la plupart sont en recul partout dans le monde quand elles ne sont pas purement et simplement menacées d’extinction –, mais qui présente également le risque de véhiculer des maladies infectieuses mettant en danger la santé humaine.

Lisez plus

Source: La Libre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*