La population de sangliers sauvages doit être fortement réduite

Le ministre wallon de l’Agriculture Willy Borsus (MR) et les associations de chasseurs wallons sont parvenus à un accord visant à réduire sensiblement la population de sangliers dans la région. Le ministre l’a annoncé à l’issue d’une réunion avec l’Agence wallonne pour la nature et les forêts. En 2018, un foyer de peste porcine africaine a été détecté dans la population de sangliers sauvages wallons. En outre, les animaux causent également de graves dommages aux cultures agricoles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*